Un chasseur de papillons. Source inconnue...
Un chasseur de papillons. Source inconnue…

Bienvenue !

Ce carnet tentera d’explorer, en l’appliquant, ce que peut apporter la démarche réflexive à la construction d’un parcours épistémique et intellectuel cohérent. En tant qu’étudiante, je voudrais l’utiliser comme un moyen de partager mes réflexions par rapport à ma propre trajectoire et à mes thématiques de recherche ; comme un journal, en somme, mais un journal ouvert, dynamique, où s’opèreront des retours sur les textes (et potentiellement les articles) déjà écrits afin de progresser dans la définition de la science que l’on voudrait pratiquer. Plus que je ne chercherai à apporter de réponse aux questionnements que peut se poser un sujet sur lui-même (qui suis-je ? Qu’est-ce que mes travaux révèlent de moi ? Qu’est-ce que le sujet épistémique dit du sujet social ?), je propose de pratiquer la réflexivité comme un moyen de cibler ses propres intérêts scientifiques, de trouver le positionnement qui nous convienne au sein d’un champ de recherche et, peut-être, son éthique dans la pratique de la recherche comme levier de production et de diffusion de savoirs. Voilà donc la visée de ce carnet : vérifier l’hypothèse selon laquelle la réflexivité serait nécessaire pour fonder ce que l’on pourrait appeler une « science juste », juste envers les sujets qu’objective le chercheur, envers les destinataires des résultats de cette objectivation, et envers le chercheur lui-même. Si ce carnet sera évidemment l’oeuvre d’un individu (j’y parlerai essentiellement de mes réflexions articulées à mes projets de recherche voire à mes travaux en cours), j’espère pouvoir donner à mes textes la portée générale suffisante pour qu’il puisse servir de matériau voire d’inspiration à d’autres chercheurs, notamment les jeunes chercheurs en proie aux mêmes questionnements et qui ne sauraient pas quelle démarche adopter pour y apporter des éléments de réponse, oser dialoguer autour d’eux et en faire des instruments puissants pour développer une démarche de recherche.

Villeveyrac, 16 août 2016.

Bienvenue, donc, sur ce carnet qui n’a plus tout à fait la même « visée » que lorsqu’on l’a créé, mais qui est toujours là, preuve que l’envie d’écrire, de partager et de réfléchir est restée, par-delà les humeurs et les changements de cap.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *