Sources des sources.

On la trouvera [la recherche] (…) très « Lévy-Lussault », aussi, la formation de géographe que j’ai reçue ayant été abreuvée de leurs références, de leurs notions, de leurs formulations. (p. 39)

Voilà un texte que j’ai longtemps attendu d’écrire et que j’ai autant attendu pour écrire. La question des références utilisées dans mon mémoire ne me semblait pas si vite soldée qu’il ne paraît à sa lecture. Il n’y a pourtant pas beaucoup de conclusions possibles : l’auteure est une obsessionnelle du Dictionnaire de la Géographie et de l’Espace des sociétés (( Jacques LEVY, Michel LUSSAULT dir., 2013, Dictionnaire de la Géographie et de l’Espace des Sociétés, Belin )) … Continuer la lecture de « Sources des sources. »

Le géographique, le spatial. Évidence, evidence ?

Le mémoire a pour fondement – je dirais même pour condition, car il n’aurait sans doute jamais existé si je n’avais pas donné la preuve, dans mon comportement et mes travaux antérieurs, ceux validant le passage en Master, de mon allégeance – un postulat : que toute réalité, quelle qu’elle soit, possède une dimension spatiale. Continuer la lecture de « Le géographique, le spatial. Évidence, evidence ? »