Is it too late to apologize…

Je déclare ouvert le stade 4 des réflexions consignées sur ce carnet. Je réalise, à la faveur de quelques commentaires sur mon « charabia », qu’il est parfaitement inutile de disserter sur une méthodologie, ou de prétendre écrire un discours « scientifique » en usant de termes ésotériques. L’habit ne fait pas le moine. Ma réflexivité, si c’en est, m’incite à faire autre chose de ce blog, pour qu’enfin il soit lu et apprécié. S’il s’affiche sur un écran, sur tout écran, c’est qu’il a une fonction particulière. Je veux écrire pour autrui, et m’excuse auprès de cet autrui rejeté, « non accueilli », de ne pas l’avoir fait avant.

Ce stade testera ma capacité à créer du contenu, à l’argumenter, à l’appuyer d’exemples tirés de mes dernières recherches. Il fera évoluer le blog vers une sorte de « carnet de recherche », pour ne plus être cette espèce de glose distante des centres d’intérêt du lecteur qu’il a fini par devenir.

On n’écrit bien que lorsqu’on veut intéresser. Je souhaite voir dans cette prise de conscience la preuve de ma maturation.

J’ai plusieurs thèmes à proposer. Je reviens très vite avec le premier.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.